🇫🇷 Pourquoi les millennials affluent à Madère pour des vacances synonymes d'aventures ?

Traduit de l’anglais selon un article de By Katie Strick – @katie_strick pour standard.co.uk/

 

Observation des dauphins, vélo tout terrain, ballades incroyables, surf, … Le paradis portugais est devenu un incontournables pour les nomades numériques à la recherche d’une escapade nature avec une pointe de luxe.

 

Je vous épargne les questions évidentes : Madère, rappelle-moi, c’est quelque part près du Maroc ? Madère, ce n’est pas d’où vient Cristiano Ronaldo ? Et attendez… ce n’est pas là que mes grands-parents allaient en vacances ?

 

Oui, oui et oui, exactement. Mais finalement, l’île qui a si longtemps été la préférée des retraités britanniques se ré-imagine pour les amateurs d’aventure ! Je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi elle n’avait pas attiré un public plus jeune auparavant. La randonnée, le VTT, le canyoning et le parapente ; c’est l’un des meilleurs endroits pour voir les dauphins en Europe ; et il fait 25 degrés et est ensoleillé toute l’année, malgré un vol de quatre heures seulement depuis Londres et 3 depuis Paris.

 

Nous avons déjà pu piquer une tête dans la mer à Noël !

 

Un nombre record de touristes a visité Madère en juin, mais si vous vous demandez pourquoi vos amis ne s’y sont pas rendus en masse, il ne s’agit pas d’Ibiza – et c’est exactement ce qui fait sa beauté tranquille et cachée.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Savoy Palace (@savoypalace)

 

 

Oui, il y a des clubs de plage, mais au lieu d’être pleins à craquer de fêtards britanniques, ils sont plutôt animés par des Européens calmes et frais, âgés de 20 à 30 ans. Oui, les Instagrameurs sont mis à contribution, mais au lieu de filmer leurs partenaires en train de perfectionner leurs coiffures dans la piscine, ils se filment plutot en train de conduire à travers des chutes d’eau et de repérer des baleines au large de la côte.

 

Oui, je suis rentré avec un bronzage, mais aussi avec des histoires. Un nombre surprenant d’entre elles, pour une île qui fait moins de deux fois la taille de la Corse. Dans quelle mesure pouvez-vous vraiment compter sur votre bronzage, compte tenu de la météo changeante de Madère ? “J’ai entendu dire que le temps varie beaucoup”, dis-je nerveusement à notre chauffeur Susana lors de notre retour de l’aéroport. Elle me répond en riant. “Oui, toutes les cinq secondes… Je dis toujours aux gens qu’une robe et un imperméable vont très bien ensemble.”

 

Susana plaisante en disant qu’elle a vécu quatre saisons en un jour la veille de notre arrivée (“le seul temps que nous n’avons pas eu, c’est la neige”), mais les amateurs de soleil qui souhaitent revenir avec un teint éclatant ne doivent pas être découragés. En tant qu’amoureuse de la chaleur, qui ne considère pas un voyage comme de vraies vacances sans un peu de soleil, les prévisions de vents violents et les rumeurs de conditions météorologiques en constante évolution m’ont en effet inquiétée – surtout lorsque nous sommes descendus de l’avion avec des vents violents et des nuages d’orage.

 

Mais je n’avais pas besoin de paniquer. Il s’avère que l’aéroport se trouve dans un coin de l’île particulièrement venteux, de sorte que presque tous les voyageurs seront accueillis par un ciel gris et une brise d’une force rebutante. Montez dans un taxi et dirigez-vous vers la capitale Funchal, où vit la moitié de la population de l’île, et vous verrez la vraie Madère (ou du moins ceux du sud) : un ciel bleu clair, un soleil radieux et des températures confortablement chaudes, de l’ordre de la vingtaine, qui n’atteignent jamais des niveaux effrayants. Trois heures au bord de la piscine et je rivalisais avec l’éclat que j’avais acquis à Santorin en septembre dernier.

 

Il n’y a pas que la météo de Madère qui change à chaque minute. Des plages volcaniques sombres, de charmants villages de pêcheurs turquoise, des vignobles incroyablement escarpés et des forêts nuageuses d’un vert somptueux font partie de la variété étonnamment tropicale des paysages que nous avons traversés au cours des deux premières heures de notre voyage avec la compagnie de jeeps Bravelanders.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Benjamin Begin (@benjamin_artwork)

 

Le climat change presque aussi vite que le paysage – traversez le tunnel de 3,1 km qui relie le nord et le sud de l’île et vous remarquerez que le sud est plus frais et plus ensoleillé que le nord, plus humide et plus moite. Plus tard, sur une corniche vitrée à 580 m au-dessus du niveau de la mer, j’ai presque oublié que nous étions en Europe en regardant les sombres falaises volcaniques et les collines couvertes de plantations de bananes.

 

Pedro, un vététiste passionné, nous explique que le terrain montagneux de Madère est parfait pour le parapente, le VTT et le canyoning. Le vélo, en particulier, s’est énormément développé ici au cours des dix dernières années, un exemple de la nouvelle génération de touristes attirés par les médias sociaux.

 

Heureusement, il y a aussi de quoi satisfaire les amateurs de sports non extrêmes. La randonnée est populaire grâce aux 2 500 km de sentiers de levada qui sillonnent l’île et suivent les canaux d’eau de l’île, utilisés pour l’irrigation. Et Instagram a déclenché une flambée d’autres activités liées à la nature, comme les excursions en jeep et le canyoning. “Notre ami à la maison est photographe et nous l’avons vu sur son Instagram”, me dit un jeune couple polonais lors d’une excursion de canyoning pour débutants avec Epic Madeira, qui voit une douzaine d’entre nous, âgés de 20 à 30 ans, enfiler des combinaisons et des chaussures de marche pour une journée de glissement, de glissade et de descente en rappel sur une rivière.

 

Parmi les autres membres de notre joyeuse bande internationale, on trouve deux jeunes médecins allemands, qui passent normalement leurs étés à faire de l’escalade dans les Alpes, et un père néerlandais qui emmène son fils adolescent passer une journée dehors pendant que sa femme et sa fille se détendent au bord de la piscine. Presque tous me disent qu’ils n’auraient jamais envisagé Madère il y a quelques années – c’était encore trop cher – mais de nouveaux vols moins chers avec des compagnies aériennes à bas prix en ont fait une nouvelle option séduisante (Ryanair a commencé à venir en mars, et easyJet vole aussi ici).

 

Le lendemain, lors d’une excursion d’observation des baleines et des dauphins avec la compagnie d’excursions en bateau Lobosonda, je rencontre un père allemand et sa fille de 14 ans qui en sont à leur huitième voyage à Madère en 12 ans. Ils font l’excursion en bateau chaque année et aucune n’a été identique : certaines années, des bancs entiers de dauphins tachetés de l’Atlantique viennent leur dire bonjour ; cette fois, nous voyons deux baleines d’une espèce rare que Lobosonda n’a pas encore vue cette année.

 

“C’est le paradis”, me dit le père, Stefan. Sa femme a mal au dos et vient donc pour les bains de soleil et les douces promenades en levada, tandis que lui et sa fille ont toujours leur dose d’activité. “C’est mon endroit préféré au monde… Nous avons même rencontré nos meilleurs amis ici, il y a de nombreuses années. Il était témoin à notre mariage.”

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by VipDolphins (@vipdolphins)

 

Stefan me dit que ce ne sont pas seulement les activités qui attirent sa famille chaque année. Pour eux, l’île a tout : des villes sûres, de la bonne nourriture, des gens heureux. Les habitants eux-mêmes le confirment. “Il est difficile d’être triste quand le soleil brille… très peu de gens à Madère sont déprimés”, dit Peter, notre guide de canyoning plein d’énergie d’Epic Madeira.

 

Il en va de même pour la plupart des bars, restaurants et vignobles que nous visitons. Les amis et les familles s’assoient joyeusement, et le célèbre cocktail poncha de Madère (un mélange mortel de jus d’orange, de jus de citron, de miel d’abeille et de rhum de canne à sucre) n’est pas l’attraction touristique que j’imagine lorsque Susana nous dit pour la première fois que nous devons en prendre un. Dans un bar situé près de la route principale entre le nord et le sud de Madère, tout le monde en boit. “Avant, c’était un médicament”, nous dit Pedro avec un clin d’œil. “On dit toujours, ‘tout le monde tousse le week-end sur cette île'”.

 

L’agriculture est la deuxième plus grande industrie de l’île et vous pouvez le voir dès que vous montez dans la voiture en dehors de la ville : des hommes et des femmes travaillant sur les collines à cueillir des mangues, des figues, des bananes et de la canne à sucre parce que les pentes sont trop raides pour les machines. Comme on pouvait s’y attendre pour une île aussi verte, la terre est merveilleusement fertile et la plupart des aliments sont cultivés sur place.

 

“Je mange de la banane avec tout, même dans les sandwichs”, dit Pedro. Pendant ce temps, notre guide de l’office du tourisme, Graça Lopez, nous fait découvrir le sabre, le plus laid du marché (“croyez-moi”) mais de loin le plus délicieux.

 

Le régime madérien ne se résume pas aux fruits, aux poissons et à la santé. L’industrie vinicole de Madère est en plein essor, avec une spécialité de vin fortifié et une riche histoire remontant au 15e siècle, lorsque l’île a été découverte pour la première fois (une visite au Blandy’s Wine Lodge à Funchal est un bon point de départ).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Benjamin Begin (@benjamin_artwork)

 

Je l’ignorais avant notre arrivée, mais le steak est également un mets de choix ici, le plus souvent présenté sous forme d’espetada, des morceaux de bœuf géants marinés dans du sel et de l’ail, puis embrochés sur un bâton de laurier et suspendus verticalement au-dessus de votre table. “Oubliez tout ce que vous avez appris sur la nourriture saine et les régimes”, dit Susana, qui recommande également le célèbre sandwich au steak de l’île.

 

Trouvez un bon restaurant local et vous pourrez prendre un sandwich au steak pour trois euros seulement, mais une scène gastronomique et hôtelière plus haut de gamme et plus tendance est en train d’émerger à Madère. Lopez a fait visiter Funchal à Giles Coren l’année dernière, alors qu’il tournait sa série Amazing Hotels pour BBC Two au luxueux Reid’s Hotel de la ville, et le Savoy Palace de 16 étages (récemment déclaré premier hôtel de luxe du Portugal et doté du plus grand spa d’Europe inspiré de la nature) fait partie d’une vague d’hôtels cinq étoiles glamour qui apparaissent dans la capitale Funchal, où séjournent la plupart des premiers touristes.

 

À la table du chef qui surplombe la cuisine du nouveau restaurant branché Kampo de Funchal, nous rencontrons un couple d’Écossais d’une soixantaine d’années qui vient depuis 16 ans (ils séjournent à chaque fois à l’hôtel Vine de Funchal, un établissement très design). “Le restaurant a toujours été charmant, mais il y a désormais une plus grande ambiance”, nous disent-ils autour d’un menu dégustation accompagné de vins, allant du poulpe aux raviolis de queue de bœuf. “Il y avait une blague qui disait que seuls les jeunes mariés et les nouveaux morts venaient ici. Mais la foule a définitivement rajeuni.”

 

Grâce à Instagram et à ce que l’on appelle le “tourisme Ronaldo” (il a passé une grande partie de l’enfermement sur son île natale et est crédité d’avoir mis Madère sur la carte), une grande partie de ce changement démographique s’est produite de manière organique. Mais le gouvernement de l’île a également fait des efforts plus concertés.

 

Au cours de la première année de la pandémie, il a lancé un nouveau programme pour les nomades numériques dans la ville ensoleillée de Ponta du Sol, dans le sud de l’île, qui propose l’internet à haut débit, un espace de coworking ultramoderne et des cours de yoga sur la plage organisés sur Slack pour des dizaines de travailleurs à distance venus de toute l’Europe.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Benjamin Begin (@benjamin_artwork)


Le pari a été payant. Ce qui ne devait être qu’un projet de deux mois dure maintenant depuis une année complète et les nomades eux-mêmes – dont beaucoup sont londoniens – disent que le climat, le décalage horaire et les activités d’après-travail sont parfaits. De plus, la ville est plus abordable que Lisbonne, où l’essor de la scène technologique a fait exploser les loyers.

 

L’Estalagem Da Ponta Do Sol, l’Escarpa et le charmant et historique Zino’s Palace, datant de 1905, font partie des meilleurs hôtels de Ponta du Sol si vous souhaitez rester en dehors de la capitale. Alors, quand faut-il s’y rendre pour la première fois ? Le fait le plus surprenant est que nous aurions pu faire un voyage presque identique si nous étions partis en novembre – bains de soleil compris. Les habitants disent que le climat de Madère est presque constant tout au long de l’année, et il fait encore jour jusqu’à 19 heures pendant les mois d’hiver, ce qui en fait un endroit étonnamment idéal pour des vacances d’automne ensoleillées.

 

En septembre, les fêtes du vin commencent, et décembre est une autre haute saison en raison des fêtes de fin d’année et du réveillon du Nouvel An (il y a presque toujours une sorte de festival ici, m’a-t-on dit). Observation de dauphins et visites de vignobles à Noël sans avoir à quitter l’Europe ? Oh allez-y, je suppose que le secret est enfin dévoilé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Benjamin Begin (@benjamin_artwork)


🇫🇷 Madère : Beauté Sauvage - Replay TF1 du 16.05.2021

À Madère, le soleil cache toujours son jeu. Sur cette île volcanique, il n’y a pas de prévisions météorologiques qui tiennent. Photographe amateur, Duarte Sol a appris à travailler avec ce temps changeant. “C’est compliqué de faire de la photo ici. La lumière bouge à toute vitesse”, confie-t-il. De l’océan Atlantique a jailli une montagne avec des pics de plus de 1 800 mètres. Nous allons nous immerger dans cette terre singulière avec comme point de départ la capitale Funchal. La région compte 110 000 habitants. Des habitations y sont accrochées à la roche. C’est également une renommée mondiale en botanique. Dans ses jardins exotiques, les espèces se comptent par million. Madère était une escale. Elle est devenue une précieuse réserve de biodiversité. Son histoire remonte au tout début du XVe siècle. C’est la première île découverte dans l’Atlantique et c’est un jeune navigateur d’à peine 30 ans qui a eu cette chance. Sur la place de la mairie, le pavement est typiquement portugais.

A propos de Madère :

Madère, région autonome du Portugal, est un archipel de 4 îles au large de la côte nord-ouest de l’Afrique. Elle est connue pour son vin et son climat subtropical chaud. L’île principale de Madère est volcanique, verte et accidentée, avec de hautes falaises, des plages de galets et des villages sur les deltas du fleuve Fajã. La capitale, Funchal, possède des jardins botaniques. Elle est connue pour son port et son grand spectacle pyrotechnique du Nouvel An

 

Source : Wikipedia

Les endroits à ne pas rater à Madère ?

Vous prévoyez un voyage a Madère ? vous voulez ne pas rater les endroits les plus atypiques, les coins cachés ou les petits joyaux de l’île ?
Découvrez mon article (en anglais) avec mes 10 endroits préférés à Madère pour prendre des photos incroyables !

Lien  : Cliquez ici


🇫🇷 [Replay] Escale à Madère avec Échappées belles

Échappées belles – Spécial île de Madère

 

Madère apparaît comme une île hors du temps où, entre mer et montagne, il est aisé de se ressourcer. Terre de champions, à l’instar de Cristiano Ronaldo, Madère attire des personnalités qui viennent pousser leur art jusqu’à l’excellence grâce aux produits que l’île et l’océan qui l’entoure ont à offrir. Sophie Jovillard part à la rencontre de ses habitants ambitieux, qui font vivre leur île, la protègent, et n’ont de cesse de préserver ce paradis en plein Atlantique.

Au sommaire :

  • – La Rua Santa Maria
  • – Les trésors de l’Atlantique
  • – Le téléphérique et Madère
  • – Cristiano Ronaldo, l’enfant du pays
  • – Sous le vent
  • – Une île volcanique

 

Les bonnes adresses de Madère

 

📌 Découvrez Madère – Visit Madeira

📌 Musée Cristiano Ronaldo – Museu CR7

  • Adresse : Praça do Mar, Av. Sa Carneiro
  • 9004-518, Funchal, Portugal
  • Tel : +351 291 639 880
  • Web : https://museucr7.com/#

📌 Pour goûter au meilleur poncha de Madère : 

  • Bar Caracas
  • Rua Santa Maria 129
  • 9000-001, Funchal

📌 Pour suivre le travail d’Afonso Dantas, futur chef cuisinier : 

Instagram : afonso_dantas99

📌 Nelson Caires TATTOO’S

  • Adresse : Rua Velha da Ajuda 77
  • 9000-779, Funchal, Portugal
  • Tel : 291 605 263 / 925 125 189
  • Facebook / Instagram : Nelson Caires Tattoo’s

📌 Pour suivre le travail de Fatima Spinola, artiste :

📌 Observation des baleines et des dauphins :

  • Lobosonda – Madeira Whalewatching 
  • Adresse : Avenida D. Manuel I, Porto de Recreioda Calheta – Lota 1D
  • 9370-135 – Calheta – Madère
  • Tel : +351 968 400 980
  • Web : www.lobosonda.com

📌 Faire de la plongée à Madère :

  • Atalaia Diving Center
  • Adresse : travessa Vista da Praia, Hotel Royal Orchid,
  • 9125-039 – Caniço
  • Tel : +351 291 934 330
  • Web : www.atalaia-madeira.com

📌 Meilleure boulangerie de Madère :

  • Padaria Pastelaria Mariazinha
  • Adresse : Rua de Santa Maria 155
  • 9060-291, Funchal, Portugal
  • Tel : +351 291 223 973

📌 Restaurant Embaixador Madeirense

  • Adresse : Zona Velha, Rua dos Barreios com rua Santa Maria
  • Tel : +351 291 224 655

📌 Restaurant Mau.Feitio

  • Adresse : Promenade do Lido
  • 9000-758, Funchal
  • Tel : +351 965 734 265

📌 Restaurante “Klenks Cafe”

  • Adresse : Estrada da Ponta Oliveira 57a
  • 9125-035 – Caniço – madère
  • Tel : +351 291 934 316

📌 Clube Naval do Seixal

Adresse : Cais do, Seixal, Madère

📌 Pour les surfeurs : 

📌 Oscar Tattoo Studio / Barbershop

  • Adresse : Entreposto da Cancela – Loja 1 – Caniço
  • Tel : +351 291 641 946
  • Mail : oscartattooart@gmail.com

📌 Nettoyer les plages de Madère : 

Instagral : @mariaaloira

📌 Création de bijoux recyclés : 

📌 Pour découvrir Madère en voilier : 

  • Sailing Trips
  • +351 965 710 036

📌 Transfert aéroport et tour company :

  • Madeira Island Tours – Nelson Rodrigues
  • Tel : +351 965 782 467
  • Mail : info@madeira-island-tours.com
  • Web : www.madeira-island-tours.com

📌 Restaurant bistronomique Avista du chef Benoit SINTHON :

https://www.portobay.com/…/restaura…

📌 Autre restaurant gastronomique

The wanderer Madeira du Chef Selim Latrous

📌 Découvrir la dentelle

  • Bordal-Bordados da Madeira,Lda
  • Rua Dr Fernao de Ornelas, 77 
  • +351291222965

https://www.bordal.pt/

📌 Aller découvrir le vin de Madère :

  • Blandy’s Wine Lodge
  • Avenida Arriaga, 28, Funchal
  • 9000-064, Madeira, Portugal
  • +351291228978

https://www.blandyswinelodge.com/

📌 Bar Taberna da Poncha :

📌 Bar Restaurant MAKTUB de Fabio :

  • Maktub Paúl Do Mar
  • Avenida dos pescadores paulenses nº 160
  • 9370-545 Paúl do Mar
  • +351 915 860 898

📌 Gonçalo DA SILVA, Guide de montagne :

📌 Croisière avec VMT Madeira : 

https://www.vmtmadeira.com/

📌 Dauphins et Baleine – Voyage privé (moins de 20 personnes)

​https://vipdolphins.com/

📌 Faire du parapente avec Hartmut :

  • Madeira Paragliding Hartmut Peters 
  • Rua da Achada de Santo Antao 212 
  • 9370-056 Arco da Calheta Madeira Island Portugal 
  • +351964133907
  • paraglidingmadeira@gmail.com